A vélo

Cela fait des années que je souhaite partir en slow holiday pendant quelques jours.
Dans un premier temps (il y a 4 ans au jour de la rédaction de cet article) j’ai sérieusement envisagé la possibilité de remonter l’Escaut, ou de le descendre, c’est selon. A pieds.

Je ne devais pas être prêt ou les planètes n’étaient pas alignées même si le projet était clair dans ma tête et ça ne s’est jamais fait.

En novembre dernier(2019), j’ai découvert que je pouvais faire sans problème au moins 10 km à vélo par jour. Tous les jours ou presque. Incroyable !

Progressivement, je rallonge la distance.

Et j’y prends gout : c’est une manière d’intercaler un sport efficace dans un emploi du temps surchargé

J’ai peu à peu repris le projet de base en l’améliorant : le vélo offre ceci de bien, c’est qu’il correspond à un mode de transport efficace et humain avec 0 pollution.
Vous trouverez ci-dessous mes réflexions de préparation.

Enregistrer au format PDF